Publié par CareerBuilder FR le 15 juin 2017 dans Attraction des candidats, Marque employeur, Programmes de cooptation | Pas de commentaire

Startups-recrutement.jpg

A l’heure où les grands groupes rivalisent d’ingéniosité pour attirer les meilleurs talents, construire une marque employeur séduisante et proposer des rémunérations imbattables, difficile pour les start-ups de s’aligner. Sont-elles condamnées à se contenter des candidats dont personne ne veut, ceux qui n’ont plus le choix ? Heureusement, non ! Elles aussi peuvent mettre en place des actions pour se positionner en tant qu’employeur attractif et avoir l’embarras du choix.

Le fondateur : le visage de l'entreprise

La taille de votre start-up vous semble être un handicap ? Faites-en une force ! Certains candidats se lassent des géants anonymes et donneront volontiers leur chance à une entreprise qui met en avant l’humain et le contact. Un fondateur/dirigeant accessible est un atout non négligeable. Vous pouvez vous exprimer de manière personnelle sur les réseaux sociaux, donner directement votre adresse mail comme contact dans les offres d’emploi, appeler vous-même les personnes présélectionnées pour un poste… En bref, prouver que vous êtes impliqué dans le processus de recrutement. La possibilité de s’entretenir directement avec le fondateur pour en savoir plus sur la vision et la direction de l’entreprise est particulièrement séduisante pour les candidats.

L'innovation et l'originalité au coeur de vos valeurs

Des qualités qui doivent se retrouver dans vos initiatives recrutement : on doit ressentir votre dynamisme et votre esprit d’innovation dans votre façon de rechercher des collaborateurs. Ne vous contentez pas d’offres classiques. Rédigez-les sur un ton adapté à votre identité, diffusez-les via des canaux originaux, et lancez des initiatives insolites pour attirer l’attention, à l’image de l’agence Australie recrutant autour d’une partie de baby-foot ou des diverses battle dev organisées pour dénicher des développeurs.

Le fait que vous soyez une jeune entreprise peut lui aussi être considéré comme un plus : certes, vous n’avez pas la présence historique sur le marché de certains de vos concurrents, mais là où ils stagnent, vous êtes en plein boom. Les jeunes talents en particulier sont sensibles à cet argument, prêts à intégrer une entreprise et à l’aider à développer tout son potentiel… Comme elle le fera pour eux en retour.

Les collaborateurs comme outil de séduction

Les collaborateurs d’une start-up sont un précieux outil recrutement. Tout d’abord, ils peuvent vanter leur employeur auprès de leurs contacts, qui seront bien plus réceptifs à une offre présentée ainsi. Ensuite, ils permettent de personnaliser le processus de recrutement : en consacrant une page de votre site à la présentation de l’équipe, avec portrait et résumé individuel pour chaque membre, vous mettez l’accent sur le côté convivial de l’entreprise. Enfin, les talents attirent les talents. En voyant les personnes compétentes et diplômées qui composent vos effectifs, les candidats auront envie de venir grossir les rangs.

Le sujet qui fâche : la rémunération

Certaines start-ups ont les moyens de s’aligner sur les salaires du marché, d’autres non. Si vous vous trouvez dans ce second cas, pas de panique : il y a d’autres solutions. Si les espèces sonnantes et trébuchantes restent un critère de choix important pour les candidats, elles ne se trouvent plus systématiquement dans le top 3 de ce que recherchent les talents dans un poste. L’équilibre travail-vie privée avec par exemple la possibilité d’instaurer un emploi du temps flexible ou de travailler de chez soit quelques jours par semaine, la convivialité et l’entente dans l’équipe à travers des lunchs ou pots entre collègues, le défi de jongler entre plusieurs projets à la fois, ou encore les opportunités d’apprendre à maîtriser de nouvelles technologies sont autant d’avantages que vous pouvez proposer pour compenser une rémunération un peu moins avantageuse que chez les géants du marché.

 

Image: Shutterstock.com

 

 

Leave a Comment