Publié par CareerBuilder France le 2 avril 2015 dans Conseils recruteur, Offres d‘emploi, Entretien | Pas de commentaire

shutterstock_131979767_843

Poser des questions auxquelles il est impossible de répondre. Recruter des gens odieux. Célébrer leurs échecs. QUOI ? Ce ne sont pas des conseils traditionnels, pourtant c’est ce qu’une légende de la Silicon Valley suggère si vous êtes à la recherche de personnes créatives qui ont le potentiel pour devenir le futur Steve Jobs.

Nolan Bushnell, fondateur du géant du jeu Atari, pionnier de l’industrie du jeu vidéo et auteur de "Finding the Next Steve Jobs", a employé un jeune Steve Jobs dans les années 70. Dans un webinaire hébergé par CareerBuilder en 2013, il a proposé des astuces sur la façon dont VOUS pouvez trouver, recruter, et prendre soin d’individus tout aussi créatifs qui pourraient transformer votre entreprise en un futur Atari ou Apple.

Voici le top 10 des choses à retenir :

  1. Cherchez de l’intensité quand vous recrutez. « Les personnes actives, passionnées et impliquées dans la vie sont le noyau de toute organisation », d’après Nolan Bushnell. En fait, à l’époque où Steve Jobs travaillait pour lui, Nolan Bushnell a déclaré qu’il était l’une des personnes les plus intenses qu’il ait jamais rencontrées – et c’était avant même qu’il devienne archi-célèbre. Le conseil de Nolan Bushnell aux recruteurs est de poser les questions de façon à avoir un aperçu de la vie du candidat et à découvrir ce qui le passionne.
  2. Utilisez votre intuition. Un responsable recrutement ordinaire peut être minutieux et faire du bon travail lorsqu’il embauche. Mais d’après Nolan Bushnell, les responsables recrutement qui rencontrent le plus de succès comprennent qu’ils ont un puzzle corporate géant à compléter lorsqu’ils tentent de trouver le talent qui s’imbriquera avec les autres pièces – et que parfois, cela veut dire utiliser leur intuition pour aller plus loin que ce qui est présenté et essayer de percevoir si le candidat pourrait correspondre à l’entreprise et à sa culture.
  3. Voir au-delà du diplôme. Le conseil de Nolan Bushnell aux entreprises à la recherche de créatifs est d’ignorer les diplômes. (Nous conseillons de voir au-delà du diplôme, de ne pas ignorer des candidats prometteurs qui n’ont peut-être pas de certification en tant que telle.) Selon lui, si vous exigez un diplôme de l’enseignement supérieur, cela sera au risque d’ignorer des personnes à très haut potentiel, comme certains des plus grands géants de l’IT aujourd’hui qui avait laissé tomber les études.
  4. Offrez des débouchés aux créatifs. Les créatifs veulent voir leurs idées diffusées. Dans l’IT, cela signifie voir leurs produits sur le marché. Si leurs idées créatives (ou "folles") sont constamment rejetées ou dénigrées, ils partiront. Il est donc primordial pour les entreprises qui ont ce type de salariés de comprendre comment exploiter leur potentiel. Nolan Bushnell conseille de placer ces personnes dans des positions où leur créativité ne présente pas de risque. Par exemple, d’organiser un brainstorming pour une liste de 20 idées, qui peuvent ensuite être réduites à quelques unes des idées folles, puis examiner celles-ci en fonction de ce qui colle et ce qui ne va pas.
  5. Défier les règles. Les règles sont trop dures et peuvent être une barrière à la créativité, estime Nolan Bushnell. D’après lui, l’inventivité, c’est changer ces règles et ouvrir la porte à la créativité et à l’innovation.
  6. Inciter les individus à faire quelque chose de différent. Essayer des choses qui sortent du cadre de travail habituel de quelqu’un peut souvent faire émerger l’innovation. « Vous devez laisser les gens avoir des idées différentes et les essayer », selon Nolan Bushnell. L’une de ses suggestions pour y parvenir : que l’entreprise se lance dans un nouveau business tous les trimestres ou tous les ans, en fonction de ce qui est faisable. En général, les entreprises ont les moyens d’essayer différentes choses mais ont peur de compromettre leur marque en cas d’échec – dans ce cas, il conseille de choisir une marque différente pour le nouveau business.
  7. Ne tolérez pas les grognons. Comme le remarque Nolan Bushnell, certaines personnes prennent plaisir à dire non en permanence et à jouer l’avocat du diable. Ces personnes peuvent être toxiques dans un environnement de travail si elles ne sont pas gérées correctement. « Il n’y a pas besoin d’intelligence pour critiquer un produit… Vous ne pouvez critiquer un produit que si vous avez une meilleure idée. »
  8. Développez votre réputation d’innovateur. Inscrivez l’innovation dans l’ADN de votre entreprise. Nolan Bushnell assure qu’une entreprise qui se crée une réputation d’innovatrice en récoltera les fruits, car les créatifs la chasseront, plutôt que l’inverse. « Les créatifs se diront "Ca serait un super endroit où travailler" ou "Ils apprécieront mes bonnes idées." »
  9. Ensuite, soyez effectivement innovateur. Certaines entreprises se DISENT innovatrices, mais en réalité, elles ont trop peur de faire quelque chose de différent et d’après Nolan Bushnell, ce n’est pas l’environnement idéal pour les génies créatifs en devenir qui veulent repousser les limites et innover. « L’innovation fait peur. Il s’agit de prédire l’avenir, et on ne peut pas prédire l’avenir. »
  10. Redéfinissez l’échec. L’innovation, c’est redéfinir l’échec, estime Nolan Bushnell. Si votre produit échoue, cela signifie que vous en avez assez appris pour faire mieux la prochaine fois. Steve Jobs a eu beaucoup de produits ratés, mais les gens les ont oubliés et se sont concentrés sur ses succès. Vous ne pouvez pas apprendre à bien skier sans tomber quelques fois, cela fait partie du processus d’apprentissage. De la même manière, il est important que les dirigeants comprennent que l’échec est un tremplin vers les succès et qu’ils encouragent les salariés à agir.

 

Source : www.thehiringsite.com

Image: © Luiscar74 - shutterstock.com

Leave a Comment